Biographies

ouvrages de Claude Le Roy

Louis de Frotté, dernier général des Chouans (Editions H&D)

L'histoire de la vie et du combat mené par Louis de Frotté (1766-1800) en Normandie lors des deux chouanneries qu'il commande de 1795 à 1800. C'est ce général, "ce Frotté à l'écharpe blanche, tué par le fusil des gendarmes avec un sauf-conduit sur le coeur" qu'évoque Barbey d'Aurevilly dans L'Ensorcelée.

La Normandie de la Comtesse de Ségur (Editions H&D)

Le livre évoque la vie de la célèbre comtesse dans sa Normandie d'adoption, puisqu'elle a vécu en son château d'Aube, près de L'Aigle (Orne) pendant un demi-siècle (1822 à 1872) et que c'est là qu'elle a élevé enfants et petits-enfants  qui ont inspiré ses romans dont Les Petites filles modèles , Les Mémoires d'un âne et Les Vacances, parmi bien d'autres.

Montchrestien l'audacieux (Editions H&D)

Né en 1575 à Falaise, il meurt en 1621 dans le bourg des Tourailles (Orne). Une vie bien agitée que la sienne: orphelin, domestique, étudiant, auteur de tragédies en vers et poète, puis économiste et industriel et enfin chef des Protestants en rébellion contre Louis XIII! Un vrai poète de rime et d'épée!

Ce bon Monsieur de Saint-Amant (Editions H&D) 

Il a gardé la réputation d'un bon vivant, d'un franc buveur. En réalité Saint-Amant, né à Rouen (1564-1661) a été un personnage plus complexe. Tour à tour matelot, puis soldat et diplomate, grand voyageur, il n'en a pas moins écrit une oeuvre poétique de qualité. Lui aussi, c'est un poète de rime et d'épée, car il manie les deux avec dextérité.

Louis Bouilhet, l'ombre de Flaubert (Editions H&D)

Bouilhet, Flaubert, les deux noms sont inséparables. Amis dès le collège, ils le sont restés jusqu'à la mort de Bouilhet en 1869. Il était né à Cany, dans le Pays de Caux en 1821. Il a eu son heure de gloire au théâtre et ses poèmes ont été appréciés, mais la postérité a retenu le qualificatif d'"Ami de Flaubert". Il ne l'aurait pas renié. Rappelons qu'il fut également un des mentors de Maupassant, lequel le reconnaissait volontiers pour son maître.

Delphine de Custine, reine des roses (Editions H&D)

Delphine (1770-1826) a vécu auprès de sa mère la comtesse de Sabran une enfance choyée dans des châteaux, y compris celui de Versailles. Le chevalier de Boufflers, qui deviendra son beau-père, l'a alors surnommée la "Reine des roses". A dix-sept ans elle épouse Armand de Custine, le fils du général. Tout bascule avec la révolution. Delphine est au milieu de la tourmente:son mari est guillotiné, tout comme le père de ce dernier, elle-même n'échappe à l'exécution que grâce à la chute de Robespierre... Après ces tragédies, elle achète le château de Fervaques en Normandie où elle reçoit son amant Chateaubriand, mais elle n'est pas à l'abri de nouveaux chagrins et de nouvelles désillusions...