La disparition d'André Dezellus

Texte

André Dezellus est décédé le 20 novembre 2013 dans sa 92ème année. Eminent mainteneur du patrimoine normand, il l'a illustré et défendu, en particulier dans ses nombreux livres publiés, qu'il évoque les abbayes normandes, celles de Préaux et de La Croix Saint-Leufroy, notamment, ainsi que les futaies de la forêt de Brotonne où il aimait chasser, se promener et rêver. Il avait également rappelé la mémoire de Jean de Courcy, seigneur de Bourg-Achard, dans une biographie et confié ses souvenirs du S.T.O en 1943, dans un ouvrage couronné par l'Académie des Sciences, Arts et Belles-Lettres de Caen, intitulé "Un forçat chez Göring". Ecrivain il l'était pleinement et il l'a démontré dans le cadre de la Société des Ecrivains Normands qu'il représentait dans l'Eure en tant que vice-président. Sa bienveillance, la sûreté de son jugement étaient précieux lorsqu'il figurait dans un jury de concours. André Dezellus était un homme droit, un auteur de talent et un ami fidèle que ceux qui l'ont côtoyé n'oublieront pas.