Echeveaux

En un décevant lendemain

J'écris la veille en robe rose

Celle d'un printemps qui dispose

Ses corolles sur le chemin.

J'écris l'oasis des couleurs

Dans le gris d'une matinée,

Un arc-en-ciel de mille fleurs

Sous un nuage à giboulée.

J'écris le calme dans le vent

Et l'amour dans la solitude

En mélangeant par habitude

Le fil des écheveaux du temps.

 

Claude LE ROY