Au bord du lac Leman

Laissons pour le moment Voltaire et Rousseau, à Genève et aux alentours pour nous rendre, en longeant le lac jusqu'à Coppet. Ce jour-là, le château de Madame de Staël n'attire pas la foule. L'aurait-on oubliée? La fille de Necker a pourtant réuni en ce lieu l'élite de la littérature européenne, l'Allemand Schlegel, le Français Benjamin Constant, mais encore des Italiens, des Russes et naturellement...des Suisses! Nous autres Normands devons nous rappeler que le poète de Vire, Chênedollé est venu là, tout comme son ami Chateaubriand accompagné de sa chère Madame Récamier. N'oublions pas non plus Elzéar de Sabran, le frère de notre Delphine de Custine, la "Reine des roses", elle-même passée en visiteuse alors qu'elle logeait à Genève. L'imagination doit les faire revivre tous ces personnages dans ce plaisant nid, face aux eaux bleues du lac qui fut jadis le "café de l'Europe"...Un joli château, ma foi, rénové par Necker, avec un parc à l'anglaise d'où la vue donne sur les monts bleutés du Jura.

Entre Coppet et Lausanne, nous parvenons à Morges, distinguée petite bourgade avec sa grande rue face à l'église, son château voisin du lac et ses riches villas longeant la rive. Dans l'une d'elles a séjourné le romancier normand Roger Bésus, sur l'invitation d'une admiratrice. Poursuivons la route: à Vevey se situe le cadre de La Nouvelle Héloïse, tandis que son auteur, Rousseau, s'installait à Clarens. Dostoïevsky a séjourné à Vevey, tout comme Paul Morand, au château d'Aigle. Il faudrait aussi évoquer les ombres de Dumas, de Byron, de Flaubert...Terminons la promenade par Bex, déjà loin du lac. C'est en cet endroit que meurt Delphine de Custine en 1826 et que le conteur danois Andersen a situé une de ses histoires.

 Quel beau livre de lectures que ce carrefour de l'Europe!

Morges
Bex